mardi 22 novembre à 20h30 _ Montévidéo
-  tarifs : 5 euros abonnés, 7 euros tarif réduit, 9 euros plein tarif

La démangeaison des ailes

Spectacle accueilli en collaboration avec Montévidéo et le soutien de l’Onda

Quel point commun entre Superman, Platon, le groupe punk The Hatepinks et Hermès le chien ? Philippe Quesne a réuni ces protagonistes dignes d’un inventaire à la Prévert, nous faisant pénétrer dans une sorte d’appartement/laboratoire peuplé d’un tas de doux dingues rêveurs, en chair et en os ou en vidéo, qui ont tous en commun un petit grain de folie : le désir d’échapper à la pesanteur. Pendant une heure, on assiste à un mélange détonant et drolatique d’interventions en tous genres : un homme entreprend la démonstration d’un simulateur de vol en 3D, un autre défait son oreiller en plumes pour se constituer un costume d’oiseau, un troisième tente de transformer un tabouret en fusée, une professeur de philosophie nous parle de l’amour chez Platon, un chien imite le cri des mouettes...Philippe Quesne et ses complices, comédiens ou invités, considèrent le vol sous toutes ses formes. Ils parlent évidemment d’hommes-oiseaux, de légendes et de réalités. Mais plus largement, de la notion d’envol et de chute, de tentatives et d’échecs, de désir et de désillusion.

Conception et mise en scène Philippe Quesne

Avec Gaëtan Vourc’h, Sébastien Jacobs, Tristan Varlot, Rodolphe Auté et Hermès, Isabelle Angotti, Zinn Atmane.

Invités The Hatepinks

Durée : 1h

Production : Vivarium Studio Avec le soutien du Festival Frictions 2003-Théâtre Dijon Bourgogne, de la Ménagerie de Verre-Paris, et du Centre de Recherche du Graniland.

Jeune plasticien et scénographe tout juste passé à la mise en scène avec une bande de complices aux personnalités hétéroclites , Philippe Quesne appartient à cette famille d’artistes pour qui la collecte fragmentaire et l’expérimentation tiennent lieu de démarche autant que d’oeuvre, sans début ni fin. Un spectacle sans illusion et plein d’esprit, où tout est à vue, qui opère des correspondances éphémères et ouvre à chacun un espace vaste et stimulant où rêver. Révélé par la Ménagerie de Verre, il a ensuite été très remarqué dans des nombreuses scènes, y compris un passage très repéré au Théâtre de la Bastille.

www.vivariumstudio.net

(GIF)

(JPG)

(JPG)

(JPG)

(JPG)

(JPG)

(JPG)