FREDERIC JOSEPH SANCHEZ

XIN CHAO! Chúc Mùng Nam Moi!!!

une invitation de l’artiste Benjamin Seror, une co-production Galerie OÙ et RIAM, présenté lors des RIAM 08.

«Quand deux personnes s’échangent deux oranges, elles en obtiennent en définitive que deux. Mais lorsqu’elles s’échangent deux idées, il leur en revient quatre à chacun» (proverbe vietnamien). L’exposition est dédiée à Khanh Ly, une amie de l’artiste établie à Hanoï, qui lui aura transmis cette manière de penser devenue centrale dans son travail. L’exposition se présente sous la forme d’un carnet de voyage, retraçant les séjours de Frédéric Joseph Sanchez au Vietnam, période durant laquelle il a développé un travail de peinture basé sur la géométrie abstraite. « Lors de son premier voyage au Vietnam, il transpose à échelle1, avec de grandes toiles tendues sur châssis, les panneaux de propagande politique photographiés dans la rue, poussant la ressemblance jusqu’à les percher sur de hauts piètements, à l’instar des originaux. Les photographies étant prises au moment transitoire où ces panneaux sont repeints en rouge pour accueillir de nouveaux slogans, leur réplique peinte apparaît comme un pur et simple monochrome » (H. Besacier). L’artiste n’invente donc pas des formes, il puise dans les compositions et les couleurs du paysage urbain pour peindre, tout en interrogeant l’héritage artistique des générations de l’abstraction radicale. « Et si le formalisme est un leurre, si le remettre en scène est un jeu, en aucun cas il ne s’agit d’un simulacre. C’est un moyen d’oser remettre la peinture en jeu, de la remettre à l’ouvrage » (H. Besacier).