CECILE BABIOLE

« Incessamment »
Instalation vidéo

Réalisation d’une séquence filmer à Marseille en 2005. Ce projet a reçu l’aide à la Maquette du DICREAM et à été présenté lors des RIAM 02.

Le paysage urbain en tant que matière visuelle et sonore : dans cette installation vidéo, le temps et l’espace changent d’échelle, les sons constituent un cocon psycho-acoustique et la vitesse des images nous font pénétrer au coeur des mouvements urbains et des motifs qu’ils forment. Un travail qui joue avec nos modes de représentation du temps et de l’espace pour donner à voir les mutations d’un monde architectural et humain. A partir d’une collection d’images et de sons réalisés dans différentes villes du monde, ces échantillons de paysages urbains constituent la matière première d’un travail sur la perception de l’espace en dialogue avec l’accélération des flux temporels.

Cécile Babiole crée des environnements dynamiques privilégiant les manipulations en temps réel de l’image et du son et leurs interactions. Ses dernières installations et performances mélangent, avec ironie, haute et basse technologie et interrogent nos systèmes de perception et de représentation. Qu’elles apparaissent dans l’espace public (rue, autobus) ou privé (galeries, salle de concert) ses interventions interrogent, non sans dérision, nos corps en mouvement aux prises avec la technologie. Son travail a été distingué par de nombreux prix : Imagina, Images du Futur, Ars Electronica, Festival de l’Audiovisuel Muséographique, Festival de Locarno, prix de la SCAM, bourse Villa Médicis hors les murs, Festival Transmediale Berlin, Stuttgart FilmWinter, Expanded Media Festival…

www.babiole.net