L’EMBOBINEUSE – 20h30

11, Bld Bouès 13003 Marseillewww.lembobineuse.biz

Entrée 10 € + 1 € adh.

Entrance 10 € + 1 € adh.

Cette soirée est réalisée en collaboration avec le Festival Chhhhhut #2

This evening is realized in collaboration with the Festival Chhhhhut #2

Avec le soutien du Forum Culturel Autrichien.

With the support of the Forum Culturel Autrichien.

___________________________________________________________________________________

RADIAN (At)

Martin Brandlmayr (Autriche) batterie, électronique
John Norman (Autriche) basse
Martin Siewert (Autriche) guitare, électronique

Radian, trio Autrichien, crée de la musique avant même d’en jouer. On parle ici de jeux auditifs mettant en balance notre sens d’identification et notre distance auditive avec ce que nous semblons entendre. Ils s’amusent avec les petits sons que nous faisons quand nous ne faisons pas encore tout à fait de la musique : le flop le plus minuscule, le bruissement de brosses métalliques sur une peau de tambour, des coups secs et rapides …

Ces petits bruits vont et viennent et créent un rythme composé, élégant et complexe. La musique de Radian peut parfois ressembler à de l’improvisation libre, mais elle est composée ; elle peut avoir une dynamique rock, elle est construite sur des instrumentations traditionnelles comme sur des techniques électroniques très actuelles. Un important crescendo émotionnel viendra nous capturer avant de nous abandonner pour une descente tribale et entêtante dans les tréfonds de nos expériences personnelles. Du funk sans le rythme, du rock sans la sueur, de l’improvisation sans les notes … passionnant !
www.radian.at

Austria’s Radian operate in the space between music and noise, between live and sampled sounds, between driving me up the wall and being intriguing beyond words.
Drummer Martin Brandlmayr produces rolling, stop-start meters both funky and freestyle while bassist John Norman occasionally adds muted sonic waves.
The essence of Radian is dependent on Stefan Nemeth’s Korg MS 10 playing and the group’s overall integration of noise shrapnel, piercing tones and electronic feedback.
These sounds are both microscopic and minimal, cold and bitter but acceptable, like a hungover Sunday morning where the night’s revelry still echoes through your ringing ears. Fascinating.

 

Derek Holzer [De/USA]

« TONEWHEELS : son optique et musique lumineuse »

TONEWHEELS est une expérience qui cherche à convertir l’image graphique en son, inspirée par les pionniers des musiques électroniques du XXè siècle tels que Light-Tone Organ (Edwin Emil Welte, 1936 Allemagne),  ANS Synthesizer (Evgeny Murzin, 1958 Russie),  ou bien encore Oramics system (Daphne Oram, 1959 Grande-Bretagne). Des  »disques transparents colorés »  et des motifs répétitifs sont tournés vers un circuit électronique composé de lumières sensibles afin de produire des pulsations sonores et lumineuses ainsi que des textures.
TONEWHEELS cherche à ouvrir la « boîte noire » de la musique électronique en exposant les rouages par lesquels le son est créé et ainsi vu par les publics.

Artiste sonore produisant ses propres instruments électroniques, Derek Holzer développe aussi des projets collaboratifs via les environnements de programmation ouverts. Il a été distribué par les labels Nexsound, Mandorla, Sirr et Gruenrekorder et a participé à de nombreux festivals internationaux.

Derek Holzer, né aux USA en 1972, est un artiste sonore qui a suivi une formation professionnelle en radio, webstreaming et en enregistrement environnemental (field recording). Son travail met l’accent sur les détails cachés et imprévisibles des enregistrements de terrain, sur les sons auto-produits par des synthétiseurs électroniques analogiques ainsi que sur les stratégies de collaboration et d’open source des logiciels de programmation graphique tels que Pure Data.

www.macumbista.net

« TONEWHEELS: optical sound & light music »

TONEWHEELS is an experiment  in converting graphical imagery to sound, inspired by some of the pioneering 20th Century electronic music inventions, such as the Light-Tone Organ (Edwin Emil Welte, 1936 Germany), the ANS Synthesizer (Evgeny Murzin, 1958 USSR),  and the Oramics system (Daphne Oram, 1959 UK). Transparent tonewheels with repeating patterns are spun over light-sensitive electronic circuitry to produce sound and light pulsations and textures. TONEWHEELS aims to open up the « black box » of electronic music by exposing the working processes by which the sound is created for the audience to see.

Derek Holzer (1972) is an American sound artist based in Berlin DE, whose current interests include DIY analog electronics, sound art, field recording and the meeting points of electroacoustic, noise, improv and extreme music. He has played live experimental sound, as well as taught workshops in noise art technology, across Europe, North America, Brazil and New Zealand.

 

HERVE BOGHOSSIAN (Fr)

« LAPTOP SOLO »

Guitariste, musicien électronique & artiste sonore né à Marseille, il a vécu à Paris où il a entamé sa
carrière de musicien dans le groupe post rock ION+ qui a écumé les salles parisiennes (99-00) comme Les Instants Chavirés, ou le Batofar, produisant plusieurs ep et lp autoproduits ainsi qu’un 45 tours «Lemo/Lect » sur le label allemand Beau Rivage ( dist : Hausmusik). Le groupe a partagé l’affiche avec Sister Iodine, AË, A-DJ (alias Erik Minkinnen), Port Radium, Mils…

Il commença a se produire en solo sous le nom de Projet Sol. Une pièce en collaboration avec le vidéaste Thomas Einfledt (cd-rom) marqua le #0 du label qu’il crée en 2001 LIST (jusqu’en 2005) .

Il  sort son premier album solo sous son propre nom ayant pour titre « rvb » en 2003, pour qui David Grubbs (Gastr Del Sol) interpréta une partie piano tandis que des parties clarinettes basse  sont joués par Mathieu Saladin & Ivan Solano. En 2004 paraît son deuxième  album « Mouvements » sur le prestigieux label allemand Raster-Noton. Depuis 2006, sa production a été exclusivement scénique, sa musique s’oriente sur 2 axes de recherche, la guitare folk d’un côté, d’abord sous le nom de projet folk solo (de 2006 à 2010) puis Harvey Digger depuis 2010. C’est dans ce dernier projet d’abord uniquement instrumental qu’il commence à écrire des textes et chanter en 2011.
Il aime à définir son travail comme une recherche d’équilibre entre musique populaire et musique savante, travaillant sur la synthèse d’éléments contradictoires.

Hervé Boghossian a tourné en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. Il aime à définir son travail comme une recherche d’équilibre entre musique populaire et musique savante, travaillant sur la synthèse d’éléments contradictoires. Il a par ailleurs organisé sous le nom de sa structure informelle Interface créée en 2009 à Marseille, de nombreux concerts, performances, installations sonores, festivals (Audiofocus, Interface, 11.11.11).
Il présentera pour les RIAM, une performance qui utilise le laptop comme un objet sonore à part entière, partant du feedback du micro-interne comme source, ses mouvements et sa relation à l’espace.

www.myspace.com/herveboghossian

« LAPTOP SOLO »

Guitarist, electronic and sound artist born in Marseille, Hervé Boghossian has lived in Paris where he began his musician career in the post rock group ION+, which has played in many parisian places as for example Les Instants Charvirés or Le Batofar, producing ep and lp self-produced and a “7” Inch “Lemo/Lect” on the German label Beau Rivage. The group has played with Sister Iodine, AË, A-DJ (alias Erik Minkinnen), Port Radium, Mils…

He began a solo career under the name Projet Sol and realized a collaboration with the video director Thomas Einfledt.

His first album name “rvb”, comes out in 2003 where the artist David Grubbs (Gastr Del Sol) played piano while clarinet bass are played by Mathieu Saladin and Ivan Solano. In 2004 his second album “Mouvements” comes out on the prestigious German label Raster-Norton.
Since 2006, he only gets a scenic production, his music focuses on 2 axis, folk guitar on one side, first under the projet folk solo name and then, since 2010, under Harvey Digger. It’s in this last project, first only instrumental, that he begins to write and sing, in 2011.
Hervé Boghossian has played in Europe, USA and Japan. He likes to present his work as a balance research between popular and “savante” music, working on the synthesis of contradictory elements.
He also organized, under the name of his non-profit structure, Interface, created in 2009 in Marseille, many concerts, performances, sound installations, festivals (Audiofocus, Interface, 11.11.11).

For the RIAM he’ll present a performance which uses the laptop as a sound object, datas coming from various feedback, its movements and it’s relation to space.