SLYLAB à 19 heures

22 rue du Musée 13001 Marseillewww.skylabmarseille.org


Entrée prix libre
Performance A/V

Free entrance

A/V Performance

After à partir de 22 heures au Demoiselles du Cinq avec Why am I Mr Pink ?les-after-du-riam

After around 10 pm at Les Demoiselles du Cinq with Why am I Mr Pink ?

 

________________________________________________________________

 

PHILIPPE PETIT et DENIS BRUN

« TROMPE L’OEIL A LA SOURDE OREILLE’’

17 minutes holidays… c’est peut-être déjà demain, lorsque chaque seconde de notre vie, du réveil au coucher, sera optimisée, capitalisée, dirigée, telle une existence parfaitement productiviste où le rêve et la dérive n’auront plus leur place.
Aujourd’hui déjà, la société qui nous entoure en demande trop : hyper-capitaliste, elle absorbe l’individu dans une sorte de «travailler plus pour… moins vivre?!» L’étau se resserre et bien des humains n’ont que peu de temps en rentrant chez eux à passer avec leurs proches, encore moins avec la culture; au mieux, à regret, ils laissent la fatigue terrasser leur dernière bonne volonté.
Philippe Petit, «L’Agent de voyage musical» a décidé de travailler de plus en plus de pièces longues c’est-à-dire une mise en son qui reformule avec fluidité une autre perception de l’espace-temps, liée à une forme d’introspection musicale, riche et basée sur le détail. Cette musicalité a malheureusement de moins en moins sa place dans notre société moderne d’hyper consommation et d’ultra rapidité où peu de place est accordée à l’individu, où peu d’entre nous ont le temps de se poser pour véritablement écouter attentivement ces musiques qui justement prennent tout leur sens lorsqu’on leur prête attention. Cet effort d’écoute est largement récompensé, chaque écoute révélant de nouveaux détails, de nouveaux chemins, de nouvelles images…

Ici, avec Denis Brun, «Trompe l’oeil à la sourde oreille» se veut une rencontre logique et improbable entre deux univers, musicaux et visuels, se rejoignant sur un territoire frôlant l’abstraction où ce qu’il en reste… Il y a comme origine à ce projet une envie de collaborer entre Philippe Petit et Denis Brun, comme une évidence et comme un challenge : celui d’associer deux visions à un instant T sur un sujet non formulé (mais une production pressentie compatible) afin de produire un objet visuel et sonore, pouvant produire une sensation harmonieuse et contrastée où même la contradiction ne serait qu’une étape dans les diverses impressions véhiculées par cette proposition «free/noise/psychédélique».

ECOUTEZ, REGARDEZ ET LAISSEZ VOUS EMPORTER… IL Y A TOUJOURS UN RETOUR POSSIBLE. Un paysage, puis deux puis trois, se succèdent et se transforment au grès d’une musique dont ils ne sont pas issus et qu’ils n’illustrent pas, mais qu’ils complètent par leurs vibrations, leurs variations et leur aspect contemplatif.
Autour de ces paysages, comme sortis d’un autre temps, des arbres célestes nous parlent d’un siècle de lumières où la fée électricité côtoyait des fantômes qui certaines nuits d’orage, faisaient danser leurs chaînes autour des portes manteaux dans de vieux hôtels de luxe fréquentés par une aristocratie paranormale et parallèle.

 

It’s maybe already tomorrow, when each minute of our life is optimized, capitalized and directed as if it was a perfect productivist existence where dreaming and strolling won’t be welcome. Our hyper capitalist society is so demanding that it swallows any individuality, asking Humans to work more and live less…The vice tightens and many human beings can’t even find time to spend with their close relations, and even their family.

Obviously too exhausted to indulge to cultural activities.In reaction Philippe Petit, the «Musical Travel Agent», decided to work on longer pieces, which rephrase the space/time perception, using a kind of large musical introspection based on details. A form of musicality which can hardly find room in our «modern/fast/consumerist» society where less and less persons have enough time to rest and listen to those musical expressions that need all of their attention to be fully appreciated, although the effort of listening is rewarded when each new listen reveals new details and new pictures.

 Created with the visual artist Denis Brun, «Trompe l’oeil à la sourde oreille» is a logical and improbable meeting between a musical and a visual world, joining in a land close to abstraction, using different visual bases to create a variable-geometry story. The origin of this project is an evidence and a challenge : articulating two artistical visions at the same time, around the same untold subject in order to create a visual and sound object. That result can generate a sensation of harmony and contrasts, where even the idea of contradiction is a part of a larger musical pattern of that «psyche/free/no\’efse» proposition.

 LISTEN, WATCH AND IMMERSE YOURSELF ON THIS TRIP, YOU MAY ALWAYS COME BACK. One landscape succeeding to another one, which transforms itself to the sound of a music which it doesn’t illustrate or belong to, but accurately completes by it’s variations and contemplative aspects.

 

Philippe Petit
Fondateurs des labels BIP-HOP et Pandemonium. Philippe Petit est une personnalité majeure de la scène musicale française qui signe ses disques sur de multiples labels internationaux et à joué sur plusieurs continents. Il a collaboré avec des personalités aussi diverses que : Lydia Lunch, Faust, Cindy Talk, Eugene Robinson (Oxbow), Foetus, Edward Ka-spel, Cosey Fanni Tutti (Throbbing gristle), my Brightest Diamond, Graham Lewis (Wire), Barry Adamson, Scanner, Asva, Kammerflimmer kollektief, Guapo, Simon Fisher Turner, Jarboe, etc…

In 2013 PHILIPPE PETIT will celebrate 30 years of activism, editing zines and radio programs since the early 80s, as the man behind the cult labels Pandemonium Rdz. and BiP_HOp for the past 20 years, and since 2005 doing music himself and having played hundreds of shows all over Europe, USA, and even Mexico… As well as releasing on such labels as Sub Rosa, Beta Lactam Ring, Important, Southern, Aagoo, HomeNormal, Utech, Dirter Promotions, Lumberton Trading Co., Monotype, The Wire, Staubgold…)
He is now offering a new live set using prepaired guitars + kazooed-voices being processed… Easy to install, plug in the venue system and ready to go…

www.philippepetit.info

 

Denis Brun
Denis Brun fait des collages et des assemblages. Il fabrique aussi des “peintures molles”, recouvertes de plastique transparent maintenant sous sa peau des tickets, des flyers, des petits souvenirs du quotidien. Denis Brun coud et colle ensemble des pièces de tissu et de scotch brillant qui font des robes pour les hommes et pour les femmes. Il écrit des nouvelles et prend des photographies. Il sample et compose de la musique sur ordinateur. Il fait aussi des vidéos.

L’artiste ne pose pas de hiérarchie entre ces pratiques. “Chacune procure, dit-il, sa façon propre d’appréhender la réalité, chacune apporte sa souffrance spécifique.” Malgré cette égalité annoncée, la vidéo paraît posséder un statut particulier, peut-être parce qu’elle est “un médium non encore sclérosé”. L’ensemble intitulé Le plus court chemin de la girouette au satellite donne ainsi peut-être le meilleur éclairage sur les exigences rigoureuses qui fondent l’appareil en puzzle du travail de l’artiste.

Denis Brun makes collages and assemblages. He creates also some «soft paintings», recovered by transparent plastic which maintain some tickets, flyers, daily memories. Denis Brun sews and sticks together pieces of tissue and bright scotch for creating dresses.
He also writtes novels and takes pictures. He samples and composes computer music. He finally realizes videos.

www.denisbrun.com