Samedi 17 octobre de 23 h à 05h

Cabaret Aléatoire, 41 rue Jobin 13003 Marseille

Soirée FUTURE SOUNDSLa nouvelle scène techno/expérimentale européenne.

avec: Zamilska, Low Jack, Adamovitch et Gabor Lazar.

Billetterie: www.digitick.com

____________________________________________________________________________________________

Ketev

KETEV (Il) SHAPE artist
(Opal Tape/Where To Now? )

KETEV est le nom d’artiste de Yair Elazar Glotman, contrebassiste et étudiant en art basé à Berlin spécialisé dans la musique électro-acoustique et le sound art en particulier.

Un projet post-techno fait de patterns progressifs à partir de boucles de bandes magnétiques manipulées sur des platines cassettes 4 pistes , Ketev crée des textures sur des mantras rythmiques à changement lent. La sortie de l’ album éponyme de l’artiste sur Opale Tapes en 2014, décrit comme « choisi là où les albums les plus sombres sont laissés par Andy Stott et Sam Kerridge » (Boomkat), a été bien reçue, et a été rapidement suivi par une seconde sortie, Singular Stare, sur le label anglais Where to know ?.
Instantanément perceptible dans la musique de Ketev est sa volonté d’aller vers des tempos plus lents et un territoire plus trouble que beaucoup de ses contemporains post-techno, une lourdeur délibérée qui, par de longues pistes patiemment construites, devient totalement immersive.
« … La musique de Ketev se distingue grâce à l’utilisation par l’artiste de textures denses, délicates entre les rythmes glacials, une atmosphère sombre et des traces obsédantes de mélodie. Le résultat est tout autant quelque chose de méditatif qu’un challenge  « . (Juno Plus)

A post techno project made by phasing patterns from Reel-to-reel tape loops that are manipulated by 4-track cassette decks, Ketev creates roaring textures above slowly shifting rhythmic mantras. The artist’s self-titled debut release on Opal Tapes in 2014, described as “picking up where the darkest records by Andy Stott and Sam Kerridge left off” (Boomkat), was well-received, and quickly followed-up by a second release, Singular Stare, on the UK label where to now?.
Instantly noticeable in Ketev’s music is his willingness to dig into slower tempos and murkier territory than many of his post-techno contemporaries, a deliberate heaviness that through lengthy, patiently built tracks becomes totally immersive.
“…the music of Ketev stands out thanks to the artist’s use of dense yet delicate textures among the glacial rhythms, jet black atmosphere and haunting traces of melody. The accomplished result is something as meditative as it is challenging.” (Juno Plus)