Mercredi 12 octobre – 19h

Au Media Art Club – Galerie Art-Cade – 35 bis rue de la Bibliothèque- 13001 Marseille

2€ d’adhésion

Avec Nicolas Maigret

___________________________________________________________________________________________

laurent-de-sutter

LAURENT DE SUTTER (Be)

« Après le nouveau »

Conférence.

L’histoire du nouveau est une histoire troublée, faite surtout d’hostilité et de méfiance. Pendant un moment, coïncidant avec la modernité, celles-ci se sont levées, et une promotion inédite de la nouveauté a déployé ses effets dans la totalité du domaine humain, de l’art à l’industrie, de la science à la politique. Aujourd’hui, semble-t-il, ce moment arrive à sa fin. Plutôt que le nouveau, l’époque réclame du stable – du moins répudie-t-elle ce qui lui apparaît comme une idéologie mortifère et aliénante. Et si elle avait tort ? Et si la réconciliation avec la longue tradition sceptique ayant entouré le nouveau n’était que le signe de notre impuissance à le domestiquer ? Et si ce dont nous avions besoin était d’une véritable politique du nouveau, le séparant du destin paraissant inéluctable qui frappe tout gadget ? C’est du moins un des paris formulés par la proposition accélérationniste – telle qu’elle a été défendue, ces dernières années, par deux jeunes penseurs anglais, Nick Srnicek et Alex Williams. Plutôt qu’en finir avec le nouveau, il est temps d’apprendre à l’embrasser pour ce dont il est le porteur : une horizon d’émancipation de tout ce qui en appelle, en nous et hors de nous, à l’inéluctable.

Laurent De Sutter est professeur de théorie du droit à la Vrije Universiteit Brussel (VUB).
Il dirige par ailleurs la collection Perspectives critiques aux Presses universitaires de France (PUF) et la collection Theory Redux chez Polity Press à Londres. Il est aussi membre du Conseil scientifique du Collège international de philosophie.