Mercredi 24 octobre à 19h30 – gratuit

Montévidéo Créations Contemporaines – 3, impasse montévidéo 13006 Marseille

Conférences/performances avec: Fallon Mayanja, Josèfa Ntjam, Nicolas Pirus et  Mawena Yehouessi. modérateur Stephan Galland.

Avec le même soir performance et Dj set de Christelle Oyiri-K aka Crystallmess.

_____________________________________________________________________________

BLACK(S) TO THE FUTURE

Black(s) To The Future est un collectif de recherche expérimental et artistique, initié en 2015 par Mawena Yehouessi (aka M.Y). Réunissant des artistes, auteur.e.s, chercheu.r/se.s et activistes aux influences hybrides : B(S)TTF oeuvre à une vision alternative, durable et décomplexée du monde et ses dimensions afro-connexes. À la fois médium et média : son site blackstothefuture.com, son antenne radio sur R22 Tout-Monde ou encore son festival (@ Petit Bain, Paris) sont des espaces d’exploration créative alliant expérimentation, singularité(s) et prospective. Nourri d’afrofuturisme, à la fois comme esthétique mais également philosophie et outil de métamorphose, voire de son réenchantement possible, du monde ; B(S)TTF évolue au gré d’intuitions, rencontres et opportunités. Aussi, laissant grande place à l’intuition, les formats, dispositifs et situations que nous imaginons, produisons et proposons sont-ils avant tout manifestes des liens qui nous tissent en une constellation d’affects.

www.blackstothefuture.com

Fallon Sempa

Fallon Mayanja (n. 1990) fait ses premières armes dans la production/programmation avant de se réinventer auteur.e et performeu.r.se. Sa pratique artistique, est centrée autour [des mots], du langage et des corps. Mettant en scènes des corps et des voix hybrides dans des créations, sonore ou chorégraphiques, Fallon Mayanja explore de nouvelles formes narratives. Corps dans l’espace, espace sans corps et espace comme corps sont autant de relations, d’intersections et d’interstices que l’artiste investit pour mieux les déjouer. « Être hybride, | Je ne m’identifie pas comme. | Mais ma performativité est plus | complexe et ambiguë, | elle est autre part. | Ce qui veut dire que je me produis autrement. | Je me produis comme. | Alternant. Un jeu, non pas comme futilité | mais comme dérivé. | Je me joue des espaces, je joue avec les espaces. | Je performe. en un mélange de codes donnés | Et de codes erronés. | un être hybride, qu’on bride. | Aux intersections où l’esprit s’aperçoit | Aux intersections où le corps se déploie | un hybride, | à l’interstice. »

www.fallonmayanja.com

Josèfa NTJAM

Dans son travail, Josèfa Ntjam (n. 1992) déconstruit à travers l’écriture, les mythes fondateurs et mobilisateurs de l’histoire qu’elle met en parallèle a.u.x l’.histoire.s alternative.s et singulière.s. Ses recherches mettent en exergue des zones troubles posées par les dérives de la Colonisation. Ces problématiques, l’afrofuturisme, les futuribles, la science-fiction, l’écriture, la vidéo et l’installation lui permettent d’interroger les méthodes de production de l’histoire. Josèfa Ntjam a fait ses études à l’école Supérieure d’art et de Design d’Amiens (FR), à l’institut des Arts et des cultures de l’Université cheikh Anta Diop de Dakar (Sn) et est diplômée de l’école nationale Supérieure d’Art de Bourges (FR) et de l’école Nationale Supérieure d’Art de Paris-Cergy (Fr). Elle a été invitée à exposer son travail aux centres d’Art contemporain de la chapelle Saint- Jacques (FR) et Bétonsalon, lors de l’exposition du collectif Futurs Antérieurs, Fantôme-s Résistant-e-s, Paris (FR), aux Grands Voisins (FR), au hasard ludique (Fr), à La cité internationale des arts de Paris (Fr), à l’Artothèque et l’université de Strasbourg (Fr).

www.ntjamjosefa.com

Nicolas PIRUS

Dans son travail, à travers films, lectures performées et projets collaboratifs ; Nicolas Pirus (n. 1993) explore récits singuliers et collectifs, rumeurs et légendes, pour écrire et raconter des fables d’où pourraient naître les mondes de demain. il tente de tisser les liens entre les voix intimes des êtres qu’il rencontre et les polyphonies du monde, explorant pour cela les figures et les positions du conteur ou du griot. il a fait ses études à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Art de Lyon (Fr), à l’institut des Arts et des cultures de l’Université cheikh Anta Diop de Dakar (Sn) et est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges où il poursuit actuellement un second cycle. Son travail a été présenté lors du festival « let Us Reflect » au centre d’Art contemporain de la chapelle Saint-Jacques (FR), lors de l’exposition du collectif Futurs Antérieurs, « Fantôme-s Résistant-e-s », à Paris (FR) ainsi qu’à la deuxième édition du festival Black(s) to the Future, Paris (FR), à la programmation « Hypervirtuoses #1 » au Hasard Ludique et au festival « Okay Confiance » à la Station, Nice (Fr).

www.nicolaspirus.com

Mawena YEHOUESSI (aka M.Y)

D’une double formation en Philosophie esthétique contemporaine (Paris 1, Panthéon- Sorbonne) puis Direction de projets culturels (IEE, Paris 8 / GIOCA, Bologne), Mawena Yehouessi (n. 1990, Cotonou) est à l’origine du collectif Black(s) To The Future et entame désormais un doctorat en Phénoménologie. En tant que curatrice et project manager, elle a collaboré auprès d’institutions comme le MAC/VAL, le Musée du Quai Branly, la Fondation d’Entreprise Ricard, le centre d’art & recherche Bétonsalon, la BOX / ENSA Bourges, le Collège International de Philosophie ou encore Black Lives Matter, Harvard, NYU, Wits University et pour Jérôme Sans. En particulier intéressée aux alter-futurismes et autres syncrétismes prospectifs, aux œuvres et média(tisa)tions virtuelles, et à un ensemble composite de propositions ayant trait aux corporéités marginales ; ses modèles sont d’une longue lignée d’Indiscipline. Dotée d’un persona, M.Y, qui manipule images, mots et chorégraphie / performe volontiers : sa pratique est exploratoire, prospective et de collage, comme autant de manières de raconter, manipuler et p.e/a.nser le monde autrement.

www.mawenayehouessi.fr