NOw FUTURE

La neuvième édition des RIAM s’interroge sur la capacité que nous avons à imaginer le futur, à s’ouvrir
au potentiel créatif de l’inconnu et de l’imprévu.

Dans un contexte artistique dominé actuellement par les notions d’archive, de revisitation, d’hommage
et de ré-activation, et qui s’appuie le plus souvent sur des références à l’histoire de l’art, des techniques, des sciences ou de l’architecture, nous cherchons à tester comment nous  pouvons encore imaginer des perspectives novatrices pour l’expérimentation des arts et du monde.
Néanmoins, il ne s’agit pas de confondre l’idée de futur et le progrès technologique, quand actuellement ce sont précisément les croisements, les transferts de données d’un support à l’autre, entre l’analogique et
le numérique, qui dominent nos pratiques quotidiennes. Il est plutôt question de vérifier à quels endroits se croisent différents domaines de recherche (artistique, architectural, technologique, sociologique,
philosophique, scientifique), pour essayer de bâtir des idées capables de transformer notre regard et notre expérience du monde.

Est-il encore possible pour les artistes de trouver une place d’intervention dans le monde? De quelle façon peuvent-ils non seulement remettre en question nos habitudes et structures, mais aussi proposer de
nouvelles modalités pour le commun? Peut-on dessiner une cartographie des échanges entre artistes et chercheurs en différents domaines attentifs aux questions nouvelles posées par le monde actuel?
Cette neuviéme édition des RIAM propose d’envisager l’artiste moins en tant qu’archéologue et historien défricheur d’archives, que comme un acteur dont le monde est son laboratoire et son théâtre d’opérations.

 NOw FUTURE

This RIAM’ ninth edition is wondering about our ability to imagine the future, to be open on the creative potential of the unknown, of the unexpected.

Actually, in the artistic context dominated by the notions of archive, reenactment and homage, in reference to the principles of art history, technique, architecture or science, we’re trying to experiment new perspectives concerning art and life.

We don’t want to make a confusion between the idea of future and technological progress while actually these notions mix up together, the data transmissions are transferred from a support to another, between analogical and numerical and dominate our daily life. Our goal is to understand how and when these fields interfere together (artistically, architectural, technological, sociological, philosophical, scientifically), in order to build ideas able to transform our opinion and our world experience.

Is it yet possible for the artists to find an intervention place in the world? How can they rethink our routine and structure, but also propose new perspectives for the common? Can we draw an exchange network between artists and researchers concerning the new questions based on the actual world?

This RIAM’ ninth edition considers the artist less than an archaeologist and historian, than as an actor whom the world is his laboratory.

 

Photo Venzha Christiawan  © Pierre Gondard 2009