Technè association present
fr / eng
RIAM 06

MERCREDI 18 FEVRIER 2009

Agnès de Cayeux et Annie Abrahams (France)
rencontres

à 18 heures 30
Au Studio “Friche de la Belle de Mai”
41, rue Jobin 13003 Marseille - tel : 04 95 04 95 12 - www.zinclafriche.org

Une co-production RIAM/ZINC

Agnès de Cayeux (France)
Alissa1969 Seriman
vidéo

C’est une femme, il ne lui reste qu’un nom, un nom d’emprunt, elle décide de reconstruire son histoire. Comme si elle avait tout oublié, tout perdu. Nous sommes en 2066. Ce serait le scénario d’un film qui n’existe pas. Je suis là et je circule sur ce réseau de 0 et de 1. C’est ainsi que j’ai choisi de télécharger toutes ces images disponibles, on demand, sur le web, payantes parfois, éprouvantes aussi. Je suis une plage, une sœur, un cratère. Je suis moi, elle et toutes les autres. Je suis immortelle, je n’existe pas. L’image s’est inversée, le corps et l’esprit aussi.

www.agnesdecayeux.fr

Annie Abrahams
The big kiss
vidéo

Dans la performance d’Annie Abrahams, The Big Kiss, réalisée le 10 octobre dernier à OTO (Over The Opening, New York), la réflexion n’est pas tant la durée, mais à nouveau le rapport réel/virtuel, chair/image, que l’artiste avait déjà développé dans son précédent “L’un la poupée de l’autre”. Cette performance vidéo est donc la continuité logique de cette recherche. Après avoir expérimenté l’élaboration d’une intimité à distance, les personnages passent à l’acte et s’embrassent par delà l’espace, leurs bouches réunies grâce à la technologie.

La vidéo est un montage de 5 minutes de ce baiser qui a duré 3 heures, mais les images des deux protagonistes, filmés indépendamment, en disent déjà long sur notre rapport à la communication, qui de plus en plus est plein de confiance et ne tolère plus le moindre recul. Car si nous ne nous livrons que rarement (jamais ?) à des baisers langoureux par webcams interposées, nous sommes néanmoins de plus en plus aptes à entretenir des relations purement virtuelles et des amitiés fondées sur l’absence, sans d’ailleurs que ce fait soit fondamentalement nouveau en soi, puisque déjà Voltaire nous en parlait :

www.bram.org









Poptronics,
l’e-agenda culturel,
toutes les TIC et le reste.