Technè association present

JEUDI 19 FEVRIER 2009


soirée de clôture
Ouverture des portes 21 heures
Au Poste à Galène 103, rue ferrari 13005 Marseille - Tel : 04 91 47 57 99 - www.leposteagalene.com
PAF : 10 euros + 1 euros (adh)

1 ère partie
Danny Perreault et Thomas Ouellet Fredericks (Quebec)
TVestroy
performance A/V

Avec le soutien du Conseil des Arts du Canada
et de la Délégation générale du Québec à Paris.


Présentée sur triple écran ainsi qu’à partir d’une série de téléviseurs à tubes cathodiques, TVestroy expérimente les liens entre la matière visuelle et sonore dans leur radicalité potentielle. Générés depuis la même source, le son et l’image ne sont pas seulement synchronisés l’un avec l’autre mais émergent simultanément : le son est l’image. Hypnotique et entêtante, cette œuvre – qualifiée d’« électrovidéoacoustique » par ses deux créateurs – plonge l’auditoire dans un environnement d’abstractions géométriques et de rythmiques déstructurées, loin des compromis.

Tvestroy est une performance qui utilise le téléviseur comme source sonore. En plus d’offrir une vidéo abstraite de mouvements (linéaires, géométriques, sériels, évolutifs, en noir et blanc ou en couleur...), le simple branchement de l’image produit des sons. À l’aide d’un algorithme que Danny Perreault (baccalauréat en communications, concentration en multimédia interactifs et DJ électronique) et Thomas Ouellette Fredericks (maîtrise en médias interactifs) ont élaboré à partir du logiciel PureData, ils arrivent, par la manipulation des images, à pratiquement créer l’équivalent d’un clavier, avec ses octaves, ses arpèges, ainsi que des rythmes et des nuances surprenantes.

www.tvestroy.danslchamp.org



2 ème partie
Drumcorps (USA)
Live/music : breakcore-metal-noise


Drumcorps est le projet solo du musicien électronique underground Aaron Spectre. Cet artiste aujourd’hui bien établi a grandi au milieu du Massachusetts aux Etats-Unis. Il devient batteur dans des groupes hardcore à l’âge de 16 ans. Il part vivre à New York à 19 ans, en 1999, où il commence le Djing et la production de jungle et drum & bass. En 2003, il déménage à Berlin où il produit quelques vinyles. Très vite, il reçoit énormément de propositions pour l’intensité et la force de ses sets live. Aaron crée Drumcorps à 24 ans, ajoutant une guitare live à ses sets déjà surchargés.

Drumcorps est une véritable performance qui fusionne les possibilités illimitées de la musique électronique de studio à l’agressivité insolente du punk hardcore. Contrairement à d’autres compositions semblables à la première écoute, pour Aaron, l’excès n’est pas une fin en soi dans Drumcorps. Cette composition est née pour être exécutée en live. L’intensité de son live est célèbre : guitare dissonante, paysages sonores ambiants, retours violents, breakbeats denses, hurlements bruts. Les éléments musicaux s’unissent pour exprimer une palette émotionnelle très nuancée. Cette performance sonore laisse place aux sentiments. Drumcorps n’est pas le genre de musique coincée. Les talents artistiques d’Aaron laissent place à la passion et aux dynamiques de la vie.

Le premier album de Drumcorps, Grist, a remporté un Award of Distrinction lors du prestigieux Prix Ars Electronica en Autriche en 2007. Il s’agit d’une compétition annuelle dont les précédents lauréats ne sont autres que Aphex Twin, Chris Cunningham, Peter Gabriel, Sunn O))), Plastikman, et Gescom.

www.drumcorps.cc
www.myspace.com/drumc0rps







Elektra :
Festival international
arts numériques.