18 au 26 novembre 2005 à Marseille

consulter le programme RIAM 02

Edito

Puisant dans les nouvelles formes de sociabilité produites par internet, les Rencontres Internationales des Arts Multimédia 2005 plongent complètement dans la ville, jusqu’à se confondre avec elle pour mieux y agir de l’intérieur comme un virus. Par la mise en réseau de différents lieux, il s’agit de créer une circulation urbaine, de stimuler des rencontres avec les artistes et les oeuvres. Dans une ville en travaux, chaotique et désorganisée, s’ouvrent d’autres terrains de jeu disséminés, des chantiers d’échange d’idées et de sensibilités. Une refléxion à la fois éthique et esthétique sur les enjeux des technologies dans le champ de la création contemporaine.

Les RIAM ont choisit d’accompagner chaque artiste dans la production d’oeuvres qui seront, pour la plupart, présentées pour la première fois. Ce choix correspond au constat de l’épuisement du modèle des festivals : à l’événement, à la simultaneité, on préférera les rencontres, les pauses, pour mieux mettre en avant la démarche singulière de chaque artiste. Il n’est plus question de revendiquer un territoire indépendant pour les arts numériques, mais de créer des dialogues transversaux avec des acteurs aussi bien dans le domaine de l’art contemporain que dans celui des musiques électroniques ou des écritures scéniques expérimentales.

CIRCUIT COURT